Non, générer des revenus avec ses videos n’est pas une utopie!

Et pour autant, la croyance générale n’a pas toujours raison.

Aujourd’hui, beaucoup de monde achète ou est prêt à acheter du contenu vidéo. Voici quelques raisons:

1. Récompenser du contenu de qualité.

> La forme:

Qualité ne rime pas avec d’importants moyens de production. L’important : avoir un fond et une forme soignée. Sur le fond, on y reviendra plus loin dans l’article. Sur la forme, pas de mystère : du matériel de qualité et une préparation sérieuse sont obligatoires. Une belle image, une belle lumière, un son propre. Personne n’achètera un contenu qui n’est pas soigné. C’est la base.

En revanche, beaucoup de personnes seront prêtes à récompenser le travail technique ou l’esthétique particulier d’un contenu. Investir dans du matériel de qualité, c’est l’assurance d’un retour sur investissement.

> Le fond:

Le maître mot : apporter un bénéfice réel, susceptible d’entrainer un acte d’achat : par exemple, les contenus divertissants, drôles, éducatifs, émotionnels ou engagés. Les contenus qui soutiennent une bonne cause également. Pensez à ce que vous voulez apporter au spectateur. Si il y a une vraie valeur, alors il paiera.

2. Accéder à du contenu à valeur ajoutée ou alternatif :

> Contenu de niche :

Tout le monde ou presque a une passion. Beaucoup sont prêts à payer pour obtenir du contenu qui traite de sa passion ou de ses centres d’intérêt. Les contenus qui proposent des vrais bénéfices ont une vraie valeur car ils répondent à un besoin, qui n’existe pas ailleurs, en tous cas pas sur les grands medias. Ces personnes paieront pour accéder à ce contenu, qui répond à leur attente, mais ils paieront également pour vous soutenir, et vous donner les moyens de continuer à créer pour alimenter leur passion.

> Du contenu communautaire ou à contre-courant :

C’est un corollaire au point précédent. Certaines minorités ne se sentent pas représentées par les grands medias. Certains pensent que le contenu non influencé et indépendant ne peut pas exister si des annonceurs les finance.

Une bonne raison pour votre audience de payer : accéder à du contenu unique, vrai et indépendant.

3. Faire partie d’une communauté.

Ce sentiment est unique. Se savoir entouré de personnes qui partagent votre thématique, vos positions, votre passion est incommensurablement réconfortant et apaisant. Faire partie d’une communauté, c’est faire partie d’une famille. Si vous arrivez à rassembler une communauté autour de vos contenus, que vous tissez des liens avec elle, alors les membres de cette communauté tisseront également des liens entre eux, ce qui décuplera le lien émotionnel associé avec votre contenu. Rien n’est plus fort qu’un groupe qui partage des croyances et des valeurs communes, autour d’un projet ou d’une passion. Et pour ces personnes, payer pour un contenu est tout à fait naturel et légitime.

Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à télécharger notre Guide sur comment gérer une communauté

4. Encourager un artiste ou un créateur, et non une multinationale impersonnelle.

Oui certains téléchargent illégalement des films de cinéma à gros budget. Est-ce pour autant difficile de monétiser un contenu au budget moins élevé ? Et bien NON.

D’abord, parce que ceux qui téléchargent ne sont surement pas votre cible.

Ensuite, parce qu’il est essentiel de comprendre que nous ne sommes pas dans le même type de relation. Vendre à son audience, c’est un lien direct, du créateur au spectateur. C’est une relation personnelle, presque intime.

En communiquant sur des chiffres astronomiques (les millions de dollars de budget, les milliards de dollars générés par le box-office etc… ), les studios touts puissants d’Hollywood dégagent souvent une image négative, ou l’argent est roi et le consumérisme poussé à l’extrême. Dès lors, difficile de nouer un lien affectif avec leurs « clients », ou de générer la moindre culpabilité pour des actes de téléchargement illégaux…

Acheter sur OKAST, directement au créateur ou au producteur, c’est plus qu’un acte d’achat ou une simple transaction. C’est un investissement personnel envers un artiste ou un créateur, c’est un engagement, une récompense, un encouragement à continuer. Et peut-être aussi l’assurance de n’être pas qu’un « client » parmi tant d’autres.

Alors oui, des personnes achèteront vos contenus, pour ces quelques bonnes raisons… Mais il y en a beaucoup d’autres. Et d’ailleurs, ce n’est pas un hasard si les projets audiovisuels sont la première catégorie financée sur les sites de financement participatifs (cf les statistiques de Ulule ou Kickstarter).

Allez foncez, et vendez votre contenu sur OKAST.

La Team OKAST.