Le coronavirus a créé un véritable tremblement de terre avec des conséquences économiques et sociales importantes. Au-delà d’avoir un impact sur nos vies, il modifie également l’écosystème média au sens large et la façon dont on produit et consomme les contenus vidéos. 

Voyons ensemble les impacts du coronavirus sur la production de contenus mais aussi les nouveaux usages que cela génère et les conséquences sur la diffusion de vidéos en ligne.

Sur la partie production pure, on peut noter plusieurs tendances importantes dans le secteur media:

 

  • Les plateformes de streaming et le livestream comme réponse aux évènements physiques annulés

Tout d’abord, parce qu’ils rassemblent beaucoup de personnes dans des lieux confinés, on note que beaucoup d’événements (compétitions sportives, conférences, marchés…) sont annulés, ou boudés par le public. Dès lors, comment faire pour assurer une diffusion de son événement à distance? 

Le livestream peut être une vraie solution pour retransmettre au plus grand nombre du contenu vidéo tout en évitant le rassemblement physique. Par ailleurs, beaucoup de solutions, comme OKAST notamment, permettent de diffuser ces flux live dans des plateformes premiums tout en offrant aussi du “replay” via des contenus vidéos à la demande. 

Par exemple, le MIPTV est annulé, dès lors les distributeurs et vendeurs de programmes pourraient proposer une plateforme vidéo pour présenter leurs nouveaux programmes de télévision aux acheteurs, sans que ceux-ci n’aient à se déplacer. Pour toute demande en ce sens, n’hésitez pas à nous contacter sur hello@okast.tv   

 

 

 

  • Les plateformes de streaming vidéos comme outil de diffusion complémentaire

Certains médias utilisent également des plateformes de diffusion OTT pour offrir une couverture plus approfondie d’un sujet d’actualité à leurs audience. Dans le cas du sujet comme le Coronavirus, dont l’actualité évolue très rapidement, il est parfois difficile pour des chaînes de TV au flux linéaires de bousculer leur programmation, l’utilisation d’un livestream complémentaire sur des plateformes digitales pour faire un traitement spécial et événementiel d’une actualité est une option choisie par des chaînes comme CBSN

 

 

 

  • Les réseaux sociaux comme détecteur de tendances pour la production de contenus exclusifs

Dans le cas de sujets majeurs, comme le coronavirus, les réseaux sociaux permettent de saisir l’intérêt de son auditoire. Par exemple, en lisant les commentaires sur sa page Facebook mentionnant l’organisation de la Corée du Sud dans la gestion de l’épidémie du coronavirus, CNN a produit un épisode spécial de 10 minutes pour son émission quotidienne “Go There”. Et le succès est au rendez-vous puisque 4 millions de vues sont dénombrées en quelques jours. 

Cette actualité rappelle que les réseaux sociaux sont de bons outils pour “sourcer” des contenus qui intéressent vraiment son audience, mais également, que la production de contenus exclusifs est un facteur de succès important dans la création de plateforme de streaming vidéo. 

 

  • La technologie offre des outils de travail collaboratif pour la production de contenus à distance

Grâce aux nouveaux outils technologiques, il est possible d’organiser la production et la post-production de contenus vidéos à distance et ainsi de ne pas être impacté par les problèmes causés par la pandémie (interruption de services de transport…). Le télétravail se généralisant un peu partout, des outils comme Base Media Cloud, Blackbird, Bee-On… peuvent être particulièrement intéressants pour des sociétés de production de contenus vidéo.

Que l’on soit dans la production ou la diffusion de contenus, l’utilisation d’outil en SAAS sont souvent la meilleure solution pour se développer rapidement, à faible coût, et en supprimant les barrières à l’entrée, ou les évènements extraordinaires.

 

 

  • Les solutions de VOD ou de création de plateforme OTT comme réponse à l’enfermement 

Selon la société App Annie, le mois dernier, les téléchargements hebdomadaires d’applications de jeux sur les appareils Apple ont augmenté de 80 % en Chine, par rapport à la moyenne mensuelle des téléchargements pour 2019. Dans le même temps, les ventes de tickets de cinéma en Corée du Sud sont en baisse d’environ 70 % par rapport à ce qu’elles seraient normalement à cette période de l’année, selon The-Numbers.com.

Même si Netflix ne communique pas sur la croissance de ses abonnements depuis l’arrivée du coronavirus dans l’actualité, il est évident que cela a eu un impact sur la consommation des services de streaming dans les foyers. 

Proposer sa propre plateforme de streaming pour diffuser des films de cinéma ou des évènements sportifs en VOD (plateformes OTT de sport) semble essentiel aujourd’hui pour s’adapter aux usages actuels mais également pour faire face aux différentes crises.

 

Si vous souhaitez développer votre propre plateforme de streaming pour diffuser des contenus vidéos ou audios à la demande ou en live, OKAST propose une solution clé-en-main pour vous permettre de déployer votre propre plateforme à la Netflix en quelques clics.

Contactez-nous si vous souhaitez plus d’informations sur hello@okast.tv

Categories:Analyses
Published on :Posted on